L’histoire des orgues de l’église Saint-Godard de Rouen remonte à 1531, date des premiers documents attestant la présence d’un orgue. Les nombreux travaux de restauration, reconstruction, tout au long de l’histoire de la Paroisse montrent l’importance de l’orgue lors des cérémonies religieuses.

 

La première composition de l’orgue connue est de 1632 : l’orgue comprenait 26 jeux répartis sur 3 claviers et pédalier.  Suite à plusieurs modifications, la composition de 1778 montre le développement de l’instrument, qui comporte alors 35 jeux répartis sur 4 claviers le pédalier.

 

Le buffet de l’orgue était composé de deux corps, disposés respectivement de chaque côté du vitrail Ouest de la nef principale.  

 

Le grand orgue actuel, est l’œuvre du maître incontesté de la facture d’orgues du XIXeme siècle : Aristide Cavaille-Coll.

 

La Maison Cavaille-Coll construisit le grand orgue en 1884, puis l’orgue de chœur en 1885 et 1889.

                                                                                                                 

 

Les architectes ont longuement étudié les différents positionnements possibles de l’orgue dans la nef, cherchant un compromis entre la visibilité du grand vitrail du fond de nef et l’espace nécessaire à l’implantation d’un important orgue symphonique. C’est finalement, avec  l’obstruction partielle du vitrail, que le choix esthétique porte à la conception d’un orgue en un seul corps.

                                                                                                  

Principales dates :

1884 : Construction du grand-orgue par Aristide Cavaillé-Coll

1885 : Construction de l’orgue de chœur par Aristide Cavaillé-Coll

1895 : Modifications du grand-orgue par Cavaillé-Coll (ajout du clavier de positif)

1924 : Restauration et modifications par la Mutin

1959 : Restauration et modifications par la Beuchet-Debierre

1984 : Restauration et modifications par Philippe Hartmann

 

 

C’est la qualité exceptionnelle des deux orgues construits par Aristide Cavaillé-Coll et leur excellent état de conservation qui amena la 5ème Commission des Monuments Historiques du Ministère de la Culture à classer ces instruments « Monuments Historiques » en 1999.

 

 

           Composition du Grand-orgue de tribune (2008)

I Grand-orgue (56 notes)

Bourdon 16

Montre 8

Bourdon 8

Flûte harmonique 8

Salicional 8

Prestant 4

Flûte 4

Doublette 2

Plein jeu V

Quinte 2 2/3

Tierce 1 3/5

Bombarde 16

Trompette 8

Clairon 4

 

II Positif (56 notes)

Cor de nuit 8

Principal 8

Flute 4

Nazard 2 2/3

Doublette 2

Tierce 1 3/5

Cromorne 8

III Récit expressif (56 notes)

Diapason 8

Flûte traversière 8

Gambe 8

Voix célèste 8

Flûte octaviante 4

Octavin 2

Plein jeu III

Basson hautbois 8

Tuba-Magna 8-16

Trompette 8

Clairon 4

 

 

 

 

Pédalier (30 notes)

Contrebasse 16

Soubasse 16

Flute 8

Bombarde 16

Trompette 8

Clairon 4

 

 Transmissions

Notes : Mécanique avec machine Barker pour le Grand-Orgue

Jeux : Mécanique (sauf flûte traversière 8 du Récit)

  

Combinaisons

I / Péd, II / Péd, III / Péd

Appel Anches Pédale, Anches Récit, Anches Grand-Orgue

Grand-Orgue/Machine

III / I, III / II, II / I

Octaves graves Grand-Orgue

Trémolo Récit

                                                                                                            

 

 

                                                                                         

La composition de l’orgue de chœur (depuis 1885) :

 

Grand orgue (56 notes)

Bourdon 16

Montre 8

Flûte harmonique 8

Prestant 4

Plein jeu 3 rangs

Trompette 8

Clairon 4

 

Récit expressif (44 notes)

Cor de nuit 8

Viole de gambe 8

Voix céleste 8

Flûte octaviante 4

Basson 16

Trompette 8

 

Pédalier (30 notes)

Soubasse 16 (emprunt bourdon 16)                

 

Site officiel de l'association Les amis des orgues de Saint-Godard

Accueil
Biographie
Critiques
Saint Godard
Photos
Son
Saint Godard
 
© 2010